Articles avec le tag ‘bureau’



Le barbecue pour geek

gridus2

Artlebedev.com a été très créatif ces derniers temps.

Voici qu’ils nous sortent la grille de barbecue « feuille de calcul excel » !! J’avoue trouver cette idée très marrante, autant dire que vos barbecues ne seront plus les mêmes.

Sorti ce 1er avril 2009 et dessiné par Roma Voroneshski, il ne s’agit toutefois pas d’un poisson d’avril, il faut avouer que Artlebedev.com est tout à fait capable de nous sortir des articles de ce genre. Tout cela dans le but d’améliorer nos journées de travail cet été. Voici donc une occasion de faire un workshop barbecue au bureau.

…. »La saucisse du chef est celle en C6-C22… »….

Encore aucune infos de prix pour l’instant, dommage.


Constant Garden

21_hpzjk_1333

Le Constant Garden est un concept de Vitorio Benedetti dont l’idée est d’apporter une multitude de petits hauts-parleurs qui, avec leur couleur verte et leur allure de végétation luxuriante, devrait donner un peu de sérénité à votre espace de travail. Bien sur, tout dépendra du style de musique vous écouterez… ;-)

D’après son concepteur, il devrait également fournir un système de rappel de rendez-vous et d’alerte de pour les nouveaux messages de manière non-intrusive. Ca peut être sympa si un seul des hauts-parleurs annonce le message et que les autres continuent à diffuser la musique en cours.

Une autre image dans la suite…

 

Si vous perdez vos cookies

dashboard_widget_icon

Un bug pour les widgets de Leopard ? Possible ? Toujours est-il qu’en affichant un webclip dans la page des widgets du bureau de Mac OS X, pfuit, tous les cookies de Safari disparaissent comme par enchantement. Ou malédiction plutôt.

Très embêtant puisqu’il faut ensuite se reconnecter à sa messagerie GMail ou à tout autre service en ligne dans lequel on s’est identifié.

En fait, c’est bien un bug apparu avec la mise à jour 10.5.6 de Leopard. Mais pas de panique, si les webclips sont bien en cause, il suffit de les effacer et de les recréer avec Safari. Le problème ne surviendra plus. Tout bête mais particulièrement embêtant.

Pandora : la console de jeux 3D opensource

Pandora, c’est d’abord un processeur ARM Cortex-A8 cadencé à 600Mhz secondé d’une carte vidéo OpenGL 2.0 ES 3D pour faire tourner des jeux vidéos exigeants en matière de puissance graphique du moins, lorsqu’ils sont compatibles avec Linux. Ce n’est pas nécessairement un pari gagné d’avance mais, quand on sait que les 3000 premiers (et seuls pour le moment) exemplaires sont partis comme des petits pains, on se dit qu’il y a peut-être un marché pour ce genre de jeux. 
Si le petit clavier qwerty se limite à l’essentiel avec ses 43 touches, une série de boutons supplémentaires donnent tout de même accès aux caractères numériques. L’écran tactile de 4,3 pouces affiche 16 millions de couleurs avec une résolution de 800 par 480 et une sortie vidéo autorisera le branchement d’un moniteur traditionnel. Le port USB embarqué recevra quant à lui les clés de stockage fonctionnant avec ce mode de transfert mais pourra aussi, pourquoi pas, animer une souris transformant ainsi définitivement la machine en ordinateur de bureau. Un PC en réseau d’ailleurs grâce à la carte Wifi compatible avec les normes B et G. Un slot SD/SDHC est également de la partie. 

Bien entendu, qui dit console de jeux dit sticks et manettes et ici aussi tout est prévu : 2 contrôleurs analogiques et 2 numériques. Avec une autonomie annoncée de 10 heures, le Pandora a des allures de machine idéale surtout quand on se tourne du coté de son prix : 350$ (+/- 260 €) mais, il n’est déjà plus disponible. Le constructeur désirait d’abord tester l’appareil auprès de 3000 acheteurs et ceux-ci ont littéralement dévalisé le stock. Mais, nul doute que vu le succès rencontré, le Pandora devrait très vite connaître une nouvelle production. 

La galerie de photos est dans la suite si vous êtes en homepage…

 

La dock pour iPod qui peut aussi s’en passer

La plupart des stations d’accueil pour iPhone/iPod se ressemblent et avec des courbes plastiques et luisantes, elles cachent toutes leur pesant d’électronique destinées à ajouter la radio FM à votre lecteur mp3, afficher l’heure de la manière la plus moderne qui soit , le transformer en réveil-matin, et tenir dans l’espace le plus restreint possible tout en arborant des dimensions suffisamment importantes pour en faire un objet de poids sur votre bureau. 
Le CVT i3101 ne déroge pas à la règle puisqu’il regroupe toutes ces fonctionnalités mais, il en ajoute un peu histoire de se différencier de ses concurrents. L’afficheur à LED bleues de 3,5 pouces se chargera d’afficher l’heure, bien sur, mais également le titre et l’artiste des morceaux que vous écoutez. Une seconde version totalement identique à celle-ci possédera bientôt un écran LCD capable d’afficher les vidéos stockées sur l’iPod. Mais pas seulement de l’iPod puisque la dock station peut également lire les fichiers musicaux stockés sur une carte SD ou sur une clé USB. 

 

Le bureau de la mort qui tue

Je veux la même chose au bureau… ! Stefan Didack s’est fait visiblement plaisir en installant 7 écrans (4 Hundai, 2 BenQs et 1 HP) avec des résolutions de 6400 par 1024, 2560 par 1024 et 2560 par 2048.

Il faut aller voir son installation complète sur son site (dont vous trouverez le lien dans la suite), ce type est dingue… En tout cas, une chose est certaine, il fait de économies d’electricité ! Si, si, il n’a pas besoin d’allumer de lumière la nuit, ses écrans, ses serveurs et ses routeurs éclairent suffisamment !

 

Un hybride écolo et design

La mode est aux boîtier design. Ce ne sont pas les Vaio et autres iMac qui vont démontrer le contraire d’une tendance aux courbes audacieuses et aux matériaux brillants qui gagne chaque constructeur. Dell, qui n’était déjà pas trop à la traîne dans le domaine, lance un ordinateur qui avant même de montrer ce dont il est capable, séduit déjà son utilisateur par un look moderne alliant l’originalité et la sobriété. 

Et ce n’est pas seulement ce look qui est mis en avant par le constructeur américain puisque le Studio Hybrid est annoncé comme étant l’ordinateur le plus vert de sa gamme grâce à l’utilisation de composants à faible consommation électrique et de matériaux à 95% recyclables. Alors qu’aux Etats-Unis, vous pouvez sponsoriser la plantation d’un arbre à chaque achat sur le site de Dell, il était dans la logique écologique du vendeur par correspondance de mettre en avant cet aspect pour son nouveau modèle de bureau. 

Le Studio Hybrid est, comme son nom l’indique, un ordinateur à mi-parcours entre l’ordinateur de bureau et le PC portable. Ultra-compact oblige, la technologie embarquée est celle des laptops et le processeur sera donc un Intel mobile Core 2 Duo. Pas de concession au niveau de la mémoire puisque c’est jusque 4GB que vous pourrez installer dans le boîtier : de la SDRAM DDR2 cadencée à 667Mhz. Le disque dur aura une capacité maximale de 320GB à 5400 tours minutes (on vous disait que l’on se rapprochait d’un ordinateur nomade). 

Côté lecture optique, ce sont les CD, les DVD et les Blu-Ray qui sont supportés et seulement les deux premiers pour la gravure. La carte réseau filaire proposée est une 10/100 intégrée à la carte mère mais, le wifi Draft-N est disponible en option seulement. 

 

Prenez votre arc au bureau

Pas question d’arriver armé  au bureau, l’arc proposé ici est une simple souris proposée par Microsoft. elle ne brillera pas par son efficacité dans une partie de chasse, tout le contraire sur votre plan de travail, à proximité de votre ordinateur.

Et c’est d’abord grâce à son design que l’Arc va sans doute marquer des points. Microsoft ne nous a pas vraiment habitué à ce genre de courbes et surtout à cette forme pour le moins originale. Complètement repliée sur elle-même, cette souris semble être prête à bondir tel, c’est un comble, un chat sautant sur sa proie. Une forme qui sort du commun mais qui offre, outre un style tout en finesse, un gain de place non négligeable, ce qui ravira les utilisateurs de laptops. Ils auront ainsi en main une souris de taille normale qui prendra pourtant nettement moins de place sur la tablette d’un train par exemple. 

Prévue pour sortir après septembre aux Etats-Unis, l’Arc y sera disponible pour 60$ (+/- 39 €) dans deux couleurs : le noir et le rouge. Pas de date en Europe pour le moment.

D’autres photos dans la suite…  

Dans la piscine, avec votre verre et vos chips

Autant le dire tout de suite, ça va être délicat de rentrer une note de frais pour l’achat de ce plateau aquatique télécommandé. Vous pourrez toujours débattre sur le return extraordinaire que vous générerez en invitant vos clients à une petite réunion de travail au bord ou même dans la piscine. Libre à vous de convaincre votre âtron qu’une bonne discussion sur les travaux en cours, tous en cercle, assis dans des fauteuils flottants au milieu de l’eau permet à chacun de laisser sa créativité exploser et aux contrats d’être facilement signés. Et que les verres de (whisky)-cola ainsi que les cacahuètes et autres plaisirs salés qui dérivent doivent finalement bien être « rattrapés » d’une manière ou d’une autre pour cet « gros » client qu’il faut absolument choyer. 

Voilà, la mission va être bien délicate et même si…  

Bottom logo

© 2010 Alextools. All rights reserved.